Lecteur mp3

~ La musique du moment ~
Led Zeppelin - The Rain Song
Cliquez pour lancer le lecteur !

samedi 15 octobre 2011

Des mangas... ou plutôt de l'absence de mangas

Bien le bonsoir, mes fidèles lecteurs ! 

Ayant reçu des centaines de mails enflammés me demandant un article, le dernier datant d'au moins trois jours - chose intolérable - j'ai décidé de prêter l'oreille aux nombreuses demandes et de ne pas priver plus longtemps mes petits lecteurs de leur drogue quotidienne.

Quoi, pas crédible ? Oui bon ok, c'est juste maman et ma petite Hachi qui m'en ont demandé, mais leurs demandes en valent bien des centaines alors c'est tout comme, voilà. Et puis c'est pas gentil de casser mes rêves de gloire.

Alors, qu'est-ce qu'on a au programme aujourd'hui ? Eh bien, basiquement, on a la raison même pour laquelle j'ai commencé à vouloir apprendre le japonais, pour laquelle je me suis investie, et pour laquelle j'ai finalement décidé de tenter l'échange universitaire pour pouvoir vivre un an au Japon. Eh oui mes braves : votre serviteur est en fait une sale otaku, elle a commencé le japonais juste pour être capable de lire des mangas en VO et regarder des animes sans sous-titres. Pas très glorieux hein ? M'enfin, on assume.

Les mangas ! Soyons honnêtes, à deux semaines avant mon départ, j'imaginais en détails la façon dont j'allais dévaliser la première librairie que j'allais trouver. Sauf que voilà, ça fait presque trois semaines maintenant que je suis arrivée, et mon seul achat littéraire n'était même pas un manga, mais un livre (un vrai de vrai, tout en japonais et tout). 

Quand t'achètes un livre au Japon, ils mettent toujours un truc au dessus pour que personne sache ce que tu lis dans le train. (Enfin j'imagine que c'est pour ça...)
 Voilà, ça ressemble à ça à la base. Et ensuite, on enlève le papier, parce que c'est dommage de ne pas voir la couverture, et ça nous donne ceci :

Durarara !! Je sais les potes, vous m'enviez à mort, mais consolez-vous, je ne comprends rien...
Je sais, ça ressemble à un manga, mais ça n'en est pas un. C'est vraiment un livre. Bon, non, pas vraiment, en fait, c'est plutôt ce qu'on appelle un light novel. Sérieusement, vous m'auriez vu prendre de la vraie littérature ? Pas assez folle pour acheter du Haruki Murakami en japonais...

Mais qu'est-ce qu'un light novel, mes amis ? Eh bien, c'est quand même un livre, si si, mais c'est un livre destiné plutôt à un public de jeunes, collégiens, lycéens, etc. Ça ne veut pas dire pour autant qu'il y ait les furigana à côté des kanji (c'est à dire, les caractères qui permettent de savoir comment se lit un idéogramme), trop facile sinon, mais de ci de là, vous trouvez parfois une illustration. Un peu comme dans un tome du Club des Cinq, quoi. (Bon après, la ressemblance s'arrête là.)




A l'intérieur, ça ressemble à ça. (Tu vois Marine que ton petit papier qui allait avec le hamburger m'a servi ! :D) Pour les non-initiés, ça se lit de haut en bas et de droite à gauche.

Mon but, quand je suis entrée dans cette librairie, c'était : ou bien je trouve les deux tomes de Seven Days en japonais, ou bien je trouve le tome 1 du light novel de Durarara!!, et si y'a ni l'un ni l'autre, je sors mon flingue et je bute tout le monde. Heureusement, le tome 1 de Durarara!! étant disponible, je n'ai pas eu à recourir à cette extrémité, et j'ai docilement payé mon achat.

Néanmoins, ce faisant, j'ai pu constater à quel point la librairie était mal achalandée. Bon soit, je suppose qu'on ne peut pas attendre grand chose d'une petite librairie au coin d'un centre commercial, mais bon. J'avais trouvé plus de choix dans une autre librairie à Fujigaoka, mais rien qui m'intéressait, donc j'ai laissé tomber. (Et dire que pourtant j'avais réussi à trouver un tome de Demian Syndrome dans une minuscule librairie au fin fond de Takayama, en 2008...) 

Enfin voilà, c'est pas encore mon souvenir de rêve d'un étage entier consacré à mon genre favori (n'entrons pas dans les détails...) dans une boutique d'Akihabara. Mais enfin en même temps voilà, Akihabara, le palais de la tentation de l'otaku, l'autel de la fujoshi... Dans la boutique en question, il y avait des mangas sur cinq étages. Et après on se demande pourquoi je veux aller habiter à Tôkyô...

Bref, où en étions-nous ? Ah oui, mon light novel, qui constitue à ce jour le seul et unique achat ayant rapport avec mon inavouable côté otaku. J'attends avec impatience ce jour où ma carte de train me permettra de voyager librement dans tout Nagoya, et là, je pourrai aller écumer les boutiques de livres de Sakae et les game center de Kamimaezu... (Certaines filles font du shopping quand elles sortent. Moi, je vais dans les salles d'arcades. Chacun son truc !)

L'espoir que je nourrissais aussi, quand j'étais en France, c'était que, dans ma grande naïveté, je pensais que j'aurais accès à tous les animes avant tout le monde, dès que j'allumerais la télé. Peu importe qu'il n'y ait pas de sous-titres, l'important étant que je les voie pendant leur diffusion. Il y avait juste une faille dans mon calcul : pour regarder un anime à la télé... eh oui ! Faut avoir une télé ! 

Ma chambre en étant dépourvue, j'ai donc renoncé à mon rêve d'anime (pour le moment...), et celui de manga est repoussé à une date ultérieure (probablement début novembre). Voilà donc pourquoi, mes amis, je me sens tout à fait paradoxalement plus loin que jamais du monde des mangas. Surtout que, n'ayant pas pris la peine d'encombrer mes valises avec certains de mes propres volumes, je n'en ai aucun à me mettre sous la dent ici ! Oh, torture. 

Mais un jour viendra, oh oui, où je prendrai le bus pour Tôkyô (ouais, ça a moins la classe que le train mais bon sang, le shinkansen c'est vraiment trop cher, quoi.) et j'arriverai fièrement à la gare de Tôkyô, ou je monterai dans la ligne Yamanote, avec pour destination Akihabara ! Et là... mon portefeuille pourra fièrement rendre l'âme. 

En vérité, la seule fois de ma vie où je suis allée à Akihabara (si vous n'avez pas suivi jusqu'ici, Akihabara est un quartier de Tôkyô qu'on surnomme aussi le quartier de l'électronique, et qui constitue aussi le temple moderne de la culture manga), et que je suis entrée dans cette énorme boutique qui s'appelait Mandarake et où on avait des mangas sur cinq étages (oui oui, ça m'a marquée), étant incapable de lire les kanjis, j'avais pris un quart d'heure à expliquer à une vendeuse que je cherchais un manga qui s'appelait Kaze no Yukue. Évidemment, quand on fait du japonais depuis un an seulement, c'est pas facile. 

Mais bon, je me suis améliorée depuis, et maintenant que je suis devenue capable de demander ce que je veux, quand j'aurai acheté mes tickets de bus, Tôkyô pourra trembler ! Sana sera dans la place. (Enfin, quand j'aurai des thunes à claquer, ce qui n'est pas d'actualité pour l'instant, mais bon, je ne désespère pas.)

Quoi qu'il en soit, voilà ma vie de moine, sans animes, sans manga, sans comprendre mon livre (je sais, c'est pas très folichon tout ça... Mais bon, je l'ai aussi acheté pour le plaisir de l'avoir dans ma collection), ah, mes braves, si la Providence ne m'avait pas fait ce merveilleux cadeau de m'offrir un réseau wifi non protégé qui puisse être capté dans ma chambre, j'en aurais eu, du temps libre ! 
Voilà voilà. Vous aurez plus de détails sur l'assouvissement de ma passion quand j'aurai visité une librairie plus grande. A part ça, Nagoya en direct : je suis assise sur mon lit, à côté de ma fenêtre, et il fait une sacrée tempête dehors, pluie, vent, tout le tintouin - je n'arrive même plus à distinguer les grandes tours au fond. Le genre de soirée où il est doux de se pelotonner dans son lit et de lire un manga... Mais ça sera pour plus tard, je ne désespère pas.

Sur ce j'en finis avec cet article qui n'est absolument pas construit, et je vous souhaite une bonne soirée/fin d'après-midi/journée selon là où vous vous trouvez.

A plus tard, tout le monde !

5 commentaires:

  1. Haha, tu m'as bien fait rire XD.
    Courage ! J'imagine que ça doit être dur ^^'. Et dire que j'avais hésité à inclure le manga de Summer Wars dans tes cadeaux pour ton départ, mais on s'est dit "elle va au Japon, quel intérêt de lui acheter des mangas ?".

    Pas d'anime non plus, dur...
    M'enfin, tu peux toujours télécharger des trucs à lire \o/ (même si lire sur l'ordi c'est pas top, mais quand on a rien d'autre sous la main, on fait avec ce qu'on a hein ^^).

    Sinon tu peux toujours lire "Oka" si tu l'as embarqué XD.

    Allez ciao ! merci pour l'article, et si tu ne trouves pas de mangas d'ici Noël, on t'en enverra en cadeau par la poste XD.

    RépondreSupprimer
  2. Huhu!!! Moi qui me demandais si tu avais reçu mon mail, je suis en place d'honneur dans ce post ci!! MOUAHAHA!!!
    Oui bon, je me calme... Quand même, ça m'étonne que tu ne sois pas encore allée à Tokyo! J'attends la description de cette journée avec impatience :) J'espère que tes cours se passent bien, que tu te délies bien la langue! =) gros bisous ma grosse Loute et continue de nous écrire des beaux articles comme ça. Dans ma vie qui tourne autour de très peu de choses en ce moment, c'est du pur exotisme! Et ça fait du biiieeen! =)
    Ta petite Hachi.

    RépondreSupprimer
  3. DURARARA
    FUJOSHI
    AKIHABARA
    MANDARAKE

    /décède/ tant de rêve réunis en quelques pauvres lignes.
    Surtout, bave pour moi et remplis toi les mirettes de bonheur yaoisant.
    J'ai hâte de lire ton article là dessus, du coup. Tant de rêve sous la main. Même si moi je serai totalement paumée vu que je lis rien en scans et donc je connais que dalle aux sorties japonaises XD Je serai comme une hystérique devant des vieux trucs les gens comprendraient pas je crois.

    Je vais fantasmer là dessus en allant me coucher et en te souhaitant une bonne journée, je suppose. Je te fais plein de bisous, te caline très fort et te remercie pour ce blog que j'ai enfin eu le temps de marquer de mon passage <3 <3 <3

    RépondreSupprimer
  4. Cyril : han dommage XDDD Un manga XD Je ne dis jamais non à un manga ! XD Et pour les trucs à télécharger, j'ai pris mes réserves, mais les scans, mon pasocon est trop petit pour les lire ! T_T

    Hachi : oui oui j'ai bien reçu ton mail XD J'ai pas répondu parce que je suis une grosse flemmarde de merde, mais je t'en envoie un bientôt ! Pour Tôkyô, sachant que le billet de Shinkansen aller simple coûte environ 11000 yens (soit près de 100 euros) moi ça m'étonne pas trop XD Quoi qu'il en soit, j'te fais des bisous, bon courage pour le capes !

    NiD : Oui, je vais faire un long article là dessus après, maintenant que j'ai commencé à acheter des mangas XD Et j'ai vu Banana Fish l'autre jour, j'ai pensé à toi !
    Et merci pour tes commentaiiiiiiires *o* ça m'a fait plaisir que tu marques ton passage, comme tu dis (pourquoi est-ce que cette phrase me fait penser à un chien pissant ça et là?)

    RépondreSupprimer
  5. Ouais je suis un chien qui pisse sur ton blog, génial. Je suis trop heureuse XD

    De rien en tout cas j'ai enfin eu du temps pour commenter tout ce qui se passait dans ma tête en te lisant je suis refaite <3

    RépondreSupprimer