Lecteur mp3

~ La musique du moment ~
Led Zeppelin - The Rain Song
Cliquez pour lancer le lecteur !

samedi 22 octobre 2011

Ôsu Kannon

Allez, cette fois mon article s'appelle "Ôsu Kannon" alors je vais m'y tenir... et vous parler d'Ôsu Kannon (oui, logique). Ôsu Kannon est un temple construit en 1333 dans le village d'Ôsu, connu désormais comme la ville de Hashima, dans la préfecture de Gifu. Le temple a été déplacé jusqu'à Nagoya à cause d'inondations, et il abrite de nombreux livres anciens, dont notamment la plus ancienne copie écrite à la main du Kojiki, dont mes camarades de classe doivent se souvenir avec précision, pas vrai les potes ?

L'entrée du temple.
Eh oui mes amis, vous vouliez des photos ? Vous allez en avoir ! Il faisait beau en plus, c'était un beau jour pour prendre des photos. On a donc ici l'entrée du temple, pas très très loin de la station de métro Ôsu Kannon. Je félicite tout de même mon flair qui me l'a fait trouver du premier coup, ainsi que les rues commerçantes un peu plus loin et le quartier de l'électronique, et le tout sans plan, juste en y allant à l'arrache. Mais enfin c'est facile, en fait : si vous voulez trouvez un quartier animé, et que vous hésitez entre partir à droite ou partir à gauche, deux façons : vous partez du côté où c'est le plus bariolé, et vous suivez les combini. Les combini ne mentent jamais. 
Bref, ce bâtiment passé, on débouche sur une cour avec une belle vue sur le temple (et des immeubles autour, un peu étrange m'enfin).

Ils soutiennent même la gay pride dans ce temple, c'est des bons !
Ça c'est l'aile gauche du temple, mais comme vous pouvez le voir sur la droite de la photo, il y a un truc énorme qui attend d'être montré. Montrons-le donc.

Ôsu Kannon
Et voilà, le temple en lui-même. Ça a de la gueule hein ? J'ai monté les escaliers histoire de dire, même si je réserve ma véritable visite pour dans deux semaines, quand un de mes amis français fera son apparition dans ma nouvelle ville ; quoi qu'il en soit, je ne suis pas entrée, mais déjà en haut des escaliers, l'odeur d'encens vous envahit, vous avez vraiment l'impression d'être à l'intérieur du temple. Et il y avait un mec qui priait et qui chantait façon bouddhiste et sa voix était amplifiée, c'était assez sympa. Ça m'a rappelé la fois où j'avais assisté à une messe bouddhiste comme ça dans un temple du Mont Koya, en 2008... Une heure assise en seiza. Mes genoux s'en rappellent encore. 

En haut des escaliers, il n'y a pas que l'intérieur du temple, il y a aussi des piliers où sont accrochés des o-mikuji. Mais qu'est-ce que l'o-mikuji ? Ce sont des petits bouts de papier que vous tirez au sort et sur lequel il est généralement écrit "grand bonheur", "bonheur", "petit bonheur" ou "malheur". Si la prédiction est mauvaise, les japonais plient le papier et l'attachent normalement des branches de pin, mais on peut lire dans pas mal de temples de ne pas les attacher sur les branches parce que ce n'est pas bon pour l'arbre. Du coup les branches sont remplacées par des fils. Pas bêtes, ces japonais.

Voilà, les o-mikuji e question.

Bref, je réserve ma véritable visite pour plus tard, donc je continue mon chemin. Je veux trouver les allées marchandes et le quartier de l'électronique. C'est pas dur : suffit de suivre les odeurs de nourriture. Des petites gargotes partout ! Ça change de mon quartier, ça c'est sûr. 

L'entrée d'une galerie marchande... C'est grand, et long, et y'en a plein qui se croisent.
Ma toute première plaisante surprise, quand je rentre dans cette galerie, c'est le petit distributeur à figurines qui m'offre mon petit Saito. Mais comme je me suis déjà répandue à ce sujet dans mon dernier post, je vous l'épargne. Quoi qu'il en soit, cette fois, je me sens vraiment touriste au Japon, mon appareil dans les mains, en train de tout fixer avec une bouche arrondie... Et de fait, j'ai vraiment l'impression d'être dans un Japon différent que celui dans lequel j'habite, mon quartier calme, pas traditionnel pour un rond... Comme quoi, visiter et y vivre, ce sont quand même deux choses fondamentalement différentes ! 

Ma deuxième surprise, quand j'arrive à la fin de la galerie, c'est cette enseigne qui m'attire aussitôt l’œil. Ah, mes amis ! Depuis que je suis arrivée (et même depuis avant mon arrivée), je rêve de manger des takoyaki. Et comme maman n'arrête pas de me dire "mais profite que tu sois au Japon, visite, mange !" je me suis dit "oh allez, des takoyaki !". (Bon, même si j'avais pas eu un rond sur moi, j'aurais fait la manche pour pouvoir m'en payer...) Il était 16h, mais il n'y a pas d'heure pour les takoyaki. 
Takoyaki : des boulettes de poulpe avec de la mayo, de la sauce okonomiyaki et du katsuobushi. Un délice *-*

Alors, la démarche était amusante. Je vois l'affiche "takoyaki", avec trois variations, toutes sous le nom de takoyaki, et je me dis "haha, ça va être marrant pour expliquer que c'est celle là que je veux..." mais alors je dois dire que je me trompais de difficulté. En effet, pas de problème pour commander, mais alors le coup de la vendeuse qui parle en keigo, j'en suis restée comme deux ronds de flan. Non mais miss, je suis une gaijin, ça se voit non ? Tu crois vraiment que le keigo et moi on est potes ? La miss a donc dû revoir son vocabulaire à la baisse, et au lieu de sa phrase incompréhensible (que j'ai fini par comprendre tout de même, en l'écoutant l'utiliser avec d'autres clients), soit probablement un "kochira ni omeshi agarimasuka ?" ("est-ce que votre grandeur compte manger dans cet humble endroit ?") c'est devenu "koko ni tabetekimasuka ?" ("vous mangez sur place ?"), beaucoup plus compréhensible pour moi, donc. 

Bref, je m'assois donc sur une petite table (à l'extérieur, vu que la boutique n'a pas d'intérieur : c'est comme de prendre au Mc Drive et de s'asseoir sur les bancs de la gare en regardant les gens passer... sauf que c'est plus pittoresque ici) et je commence à me battre avec mes takoyaki. Bon dieu, pour les manger, ceux-là, c'est toute une histoire. Déjà faut pas souffler pour les refroidir, parce que sinon tout le katsuobushi (le truc qui ressemble à des copeaux de bois sur la photo, et qui est en fait du poisson séché en copeaux) s'envole et vous avez l'air con. Ensuite, si vous avez l'intérieur de la bouche et la gorge à toute épreuve, vous pouvez tenter de manger une boulette en entier. Si vous êtes comme le commun des mortels, moi compris, vous vous brûlerez sérieusement et abandonnerez l'idée. Il vous faudra donc faire preuve de ruse pour découper en deux parties votre takoyaki et le manger de façon plus sécurisante. Il se peut que des japonais vous regardent d'un air ahuri pendant l'opération. N'y prêtez pas attention. C'est peut-être plus dû au fait que vous êtes étranger plutôt qu'à votre façon de manger (quoi que...)

Bref, l'estomac plein, j'ai continué ma visite des galeries, et je me suis baladé au petit bonheur la chance jusqu'à trouver le quartier de l'électronique. J'ai eu du nez, je suis tombé en plein dedans... Mais d'abord, je suis passé devant des enseignes assez drôles.

Banana Records... Cliquez sur l'image pour lire le texte.
Les japonais me regardaient prendre des photos d'un air ahuri... Eh les gars, vous faites pareil dans mon pays, je vous signale, laissez-moi faire ma touriste tranquille ! J'ai donc continué mon chemin, en quête, à la base, d'un dictionnaire électronique français-japonais, et je suis tombée sur un autre magasin.

Magasin d'électronique Good Will.
Quand je vous disais que c'était bariolé ? Et encore, vous n'avez pas vu les trucs clignotants, les énormes télés avec des messages flashy, etc. Quoi qu'il en soit, celui-là m'a tapé dans l’œil (faut dire, tu peux difficilement mieux taper dans l’œil) et j'ai donc décidé d'y entrer. En quête d'un denshi jisho. J'en suis ressortie avec des enceintes pour mon ordinateur. Mais bon, à 800 yens les enceintes (soit un peu moins de huit euros), c'était vraiment impossible de ne pas ressortir avec, et maintenant je peux faire chier tous mes voisins avec ma musique à fond la caisse !

Mais bon, pas de denshi jisho là-dedans. J'ai donc continué mon chemin, puis je me suis rappelé que j'avais la fête de bienvenue des nouveaux habitants de ma résidence qui avait lieu le soir même à 18h30, et que j'avais plutôt intérêt à pas trop tarder si je voulais y être. J'ai donc pris un autre chemin pour rentrer, mais sur ce chemin, il y avait encore tellement de choses intéressantes ! Tellement de boutiques ! Dont une en particulier, et là je me suis dit, tant pis pour la fête, mes amis, je serai en retard s'il le faut, mais je ne peux PAS ne pas y entrer. 

Mandarake, rulers of my heart !
Eh oui, mes braves. Mandarake, une vraie boutique Mandarake, en pierre et en béton ! J'avais l'impression d'être transportée à Tôkyô, et ce n'était pas pour me déplaire. Je suis donc entrée dans Mandarake, qui finalement, était moins bien achalandé que Book-off (comme quoi) mais qui a tout de même eu l'inestimable avantage de me proposer Seven Days tome 1 à 450 yens au lieu de 600. On ne crache pas dessus. Au premier étage, il y avait tous les mangas "normaux"... Au deuxième étage, il y avait les figurines et les poupées... Et au troisième, il y avait tout le coin cosplay, avec les déguisements et tout, et... tous les mangas BL. (Je n'entrerai pas dans les détails...) 

Mais encore une fois, les allées étaient très très très étroites et les gens y bouchaient régulièrement le chemin, alors je n'ai pas pu nager dans le bonheur autant que je l'aurais voulu. Je suis donc ressortie, mon Seven Days en mains, et je suis tombée sur une place où je me suis dit : "AH ! Je vais pouvoir faire le bonheur du mon ami Joe". Alors voilà Joe, si tu me lis : j'ai ENFIN pris des photos de lycéennes.

Uniformes de lycéennes...
Les lycéennes (et les collégiennes) et leurs uniformes, j'en croise tout le temps dans le train. Certaines ont des jupes bleues, d'autres noires, certaines les ont très longues, et d'autres les ont très, trèès courtes, mais quelle que puisse être la couleur ou la longueur de la jupe, elles ne manquent jamais de me capter mon regard à chaque fois. Des uniformes, quoi ! D'un côté, j'aurais adoré aller à l'école en uniforme, et de l'autre côté, je me dis que ce n'est peut-être pas la solution idéale (surtout avec des jupes si courtes !). Tu m'étonnes qu'il y ait des vieux pervers libidineux qui les tripotent dans le train...

Quoi qu'il en soit, ça fait plusieurs fois que j'ai envie de les prendre en photo, mais c'est un peu embarrassant de demander à une lycéenne si on peut la prendre en photo... J'ai donc fait semblant de prendre le Manuki Neko en haut du truc blanc, et je les ai photographiées en douce. Je suis trop lâche. 

Puis j'ai pris le chemin du retour, mais non sans photographier une dernière fois le temple au crépuscule, pour le plaisir de vos yeux, si les jupettes n'avaient pas suffi aux garçons.

Le temple de nuit, mais ça ne se voit pas trop que c'est la nuit. Les autres photos où ça se voit sont floues, malheureusement...

Une lanterne, juste en bas du temple. C'est biau non ?
Voilà mes chers amis, cette fois vous ne viendrez plus me dire que ça manque de photos, j'espère ! 

Allez, on se voit au prochain post, qui risque de ne pas venir avant un certain temps, car je n'ai plus internet dans ma chambre (fallait bien que ça arrive un jour...)

A plus tard les loulous !

12 commentaires:

  1. Rho classe ce temple *.*.
    Tu prendras une photo du kojiki s'il est exposé lorsque tu le visiteras hein ? (avec Rémy je suppose ^^) XD.

    C'est vrai qu'implanter au milieu des immeubles, c'est un peu bizarre, m'enfin, mieux vaut l'avoir déplacé que l'avoir perdu ^^. De nuit, c'est super joli !
    C'est marrant que tu dises qu'il n'est que 16h lorsque tu mangeais tes takoyaki parceque la photo de l'entrée de la galerie semble avoir été prise en début de nuit, le soleil qui se couche vers super tôt je crois que je ne m'y habituerai jamais (même si je ne l'ai encore jamais vu de mes propres yeux, mais il est dur de juger de l'heure où ont été prises tes photos du coup ^^).
    Sinon, Takoyaki *.*. Trop envie d'en manger ><.

    Ah ouai, ces façades super flashy, c'est assez particulier XD.

    Mandarake évidemment XD. Et pourquoi tu ne veux pas t'étendre sur le rayon BL ? XD. Ca m'étonne de toi XD (m'enfin, ce blog est destiné à tous, je comprends ^^).

    Pour les photos de lycéennes, Joe me demandait d'ailleurs, en début de semaine, si tu en avais posté sur ton blog, maintenant c'est chose faite ^^.

    En tout cas, il est clair que ça change des autres photos, c'est plus typique :). J'aime beaucoup ^^.

    Merci pour les photos et tout et tout !
    A bientôt pour de nouvelles aventures ! (p'tet pour nous raconter ta première soirée, ta rencontre avec tes ami(e)s japonais(es) tout ça ? ^^).
    J'espère que tu récupèreras rapidement internet ^^.
    Ciao !

    RépondreSupprimer
  2. Salut, votre grandeur ! Ca l'air vraiment bizarre, ce truc au poulpe... En tout cas je me suis bien marrée à lire tes derniers articles ! Bisous à ta grandeur !

    RépondreSupprimer
  3. ben, nous on mange bien des "calamares al tinto"....Mamounette.

    RépondreSupprimer
  4. Miam les takoyaki ! J'adore !
    Le temple a l'air très beau, j'aime beaucoup les photos de nuit !
    Ah les lycéennes j'ai pas encore osé les prendre en photo moi !
    Du coup tu fais comment si tu n'as plus internet dans ta chambre ?

    RépondreSupprimer
  5. Momo : \o/

    Garvi : Eeeuuh, j'y vais pas avec Rémi non XD pourquoi Rémi ? ôO Sinon la photo de l'entrée, je l'ai prise en sortant en fait, vers 18h XD donc il fait nuit, mais quand je suis passée la première fois et que j'ai mangé mes takoyaki il faisait encore jour :3

    Marjo : pourquoi ma grandeur ? Je m'y crois trop, c'est ça ? XD Sinon le truc au poulpe comme tu dis c'est trop bon, je vais te forcer à en manger si tu viens ! :D

    Maman : c'est pas "a la tinta" qu'on dit ? ôO Enfin, la chance ! >o< Mais je vais peut-être tenter une tartiflette ce soir ! (Peut-être, selon le fromage que je trouverai...)

    Tam : haha, en recevant le mail comme quoi j'avais un commentaire de toi, je me suis "OMG, Tam est réveillée tôt !" mais en fait on est sur le même fuseau horaire haha. XD Ouiii les takoyaki, c'est trop bon *_*
    Les lycéennes, j'ai eu du mal aussi, mais franchement c'est quand même un truc à photographier, alors j'ai fini par le faire... XD
    Et pour internet, je l'ai plus dans ma chambre, mais il y a une salle informatique dans la résidence ou on peut se connecter par câble, alors c'est ce que je fais. C'est pas pratique ni rien et y'a souvent trop de monde pour les sept pauvres câbles que la salle propose mais enfin, c'est déjà ça de pouvoir avoir internet (et puis si t'y viens à midi comme moi y'a personne haha).
    D'ailleurs j'y pense : t'as internet, dans ton appartement ? J'imagine que oui XD Tu l'as pris chez quel opérateur ? Ça t'a coûté cher ? Je me renseigne parce que je commence à envisager d'ouvrir ma propre ligne mais j'y comprends rien à leurs explications en japonais sur les sites internet, et j'ai pas envie de me faire avoir non plus... @_@

    RépondreSupprimer
  6. Bah j'sais pas, tu as dit ami français, je pensais que c'était Rémy parceque personne n'a les moyens de venir en dehors de lui qui est déjà sur place XD. Après j'connais pas tous tes amis, c'est ptet des gens de l'asso en fait, ou Jesus (qui est de l'asso remarque). Fin bref, on s'en fout en fait XD.
    Sinon rien à voir avec ton article, mais je viens de refaire une journée jdr avec jérémy, Chevy, une fille que tu ne connais pas et Justine \o/. INS huhu :3. Faut trop qu'on remette ça quand tu reviendras :3. Et j'ai eu le droit de récréer Mr Freeze \o/. Bon théoriquement c'est pas le même, mais je le joue pareil, et il a le même nom, donc voilà XD.
    /jeracontemavie
    Ciao !

    RépondreSupprimer
  7. Mandarakeeeeeee
    Bon dieu ce que j'aurai été heureuse là bas. Rien qu'une heure ou deux de ma vie dans ce magasin >.<

    Magnifiques photos en tout cas, ça fait clairement rêver puisque d'ordinaire on ne voit ça que dans les bouquins en se disant "un jour, peut être ..."
    Bref, très beau temple et pour une fois, je ne bave ni ne salive devant ton périple bouffe : je déteste le poulpe >.<

    RépondreSupprimer
  8. Je vais pas pouvoir t'aider sur ce coup, internet est fourni par notre résidence donc on n'a pas eu à ouvrir de ligne :(
    J'imagine qu'il va te falloir un compte en banque déjà !

    RépondreSupprimer
  9. Garvi : nan ouais, c'est Jesus en fait XD
    Haha ok pour INS, c'est cool \o/ Mr Freeze \o/

    NiDounette : un jour je t'y emmènerai, à Mandarake ! :D :D :D Ou je te ramènerai des mangas qui viennent de là (ce qui est sans doute plus facile XD)
    Aah, t'aimes pas le poulpe ? OO Mais tu sais c'est pas grave, l'autre jour une amie japonaise a fait des takoyaki et y'avait pas de poulpe parce qu'elle aimait pas non plus XD c'était des takoyaki... sans tako XD
    Mais merci de dire que mes photos sont belles, c'est bien la première fois qu'on me dit ça *__* XD

    Tam : ok, pas de problème XD Mais c'est vrai que le compte bancaire, j'y avais pas pensé... Bah, je vais à la banque demain, on verra bien comment ça va se passer... Merci pour ta réponse en tout cas ! :D

    RépondreSupprimer
  10. Et sinon t'as pas l'impression de prendre ton temps a poster des articles xD

    RépondreSupprimer
  11. Owi des mangas de Mandarake *.*
    *bave*
    Oh, il faudra que j'essaie à l'occasion ça me réconciliera avec <3

    RépondreSupprimer